Attentat de Conflans Sainte Honorine : l’émotion légitime ne doit pas céder à la peur ou la haine

Suite à l’horrible attentat de Conflans Sainte Honorine il ne faut pas que l’émotion légitime le cède à la peur ou à la haine.
La liberté de pensée et la liberté d’expression sont des piliers de notre démocratie. C’est pour cela que l’Ecole Républicaine a inscrit l’enseignement de ces principes dans les programmes de l’éducation nationale.
Honneur et soutien aux professeurs qui entreprennent cette tâche délicate, souvent sujette à bien des controverses mais déterminante pour l’avenir de notre république et la liberté éclairée de nos enfants.
Ancienne enseignante maintenant députée je suis bouleversée mais encore plus déterminée à poursuivre mon travail au service de notre nation unie et indivisible.
Dans ces circonstances dramatiques rassemblons-nous, soutenons-nous pour construire une barrière démocratique et responsable au fanatisme et au terrorisme.